Inclusion

Décontracté et sans frontières

Le sport-handicap possède une valeur d’intégration supérieure à la moyenne – le sport ne connaît pas de frontières. Le sport réunit les gens de tous les âges, de toutes les couches sociales, de toutes les cultures et les personnes avec et sans handicap.

L’intégration et l’inclusion ne devraient toutefois pas être forcées, mais se faire sur une base volontaire. L’évidence se vit de manière décontractée dans le sport; il y a aussi de la place pour la séparation. 

Le sport rassemble

L’inclusion est un concept social dans lequel chaque personne peut ressentir un sentiment d’appartenance, quelle que soit sa situation initiale. Dans une société inclusive, personne n’est exclu, la différence est tolérée et considérée comme acquise. La «normalité» signifie simplement que toutes les personnes sont différentes et ont également différents besoins en matière de sport. 

PluSport vit l’inclusion partout

  • 2 membres du comité et 2 collaborateurs avec un handicap sont employés au sein de la fédération
  • 30 ambassadeurs, d’anciens athlètes, sont régulièrement en route pour nous aider à remplir notre mission
  • 25% des membres des comités de nos clubs vivent avec un handicap
  • 10% des assistants de sport-handicap formés chaque année sont concernés et assument une fonction de moniteur ou d’assistant 
  • 3 entraîneurs avec un handicap donne des entraînements des ambitieux[ST1] 
  • L’ensemble des cadres de performance de nos sports paralympiques sont intégrés dans les fédérations sportives correspondantes 
  • Des efforts de coopération ont été déployés avec toutes les fédérations membres de Swiss Olympic, les organismes de formation et d’autres institutions
  • Des collaborateurs de PluSport travaillent activement au sein d’organes de l’OFSPO, J+S, esa, sport scolaire suisse, EPF, etc. 

Peter Keller, ancien Président de PluSport et ancien athlète paralympique
«
Pour moi, l’inclusion devient concrète lorsque les obstacles architecturaux et humains sont éliminés, ce qui permet à tous ceux qui le souhaitent de participer. Ceci s’applique à la vie professionnelle, aux loisirs et bien entendu au sport aussi et permet de se rapprocher sans entraves et de se percevoir réciproquement.»

Erwin Schlüssel, Vice-président de PluSport et sportif en fauteuil roulant
«
Pouvoir participer et collaborer là où cela a véritablement du sens pour toutes les personnes concernées. Il ne s’agit pas d’une inclusion à tout prix, ni de défavoriser les personnes avec handicap ou les personnes sans handicap. La personne concernée est toujours limitée par un handicap, malgré l’intégration et l’inclusion. Il faut l’accepter. Dans tous les domaines, il s’agit évidemment de lutter contre les handicaps, de ne pas réduire les personnes à leurs handicaps et de promouvoir l’inclusion/l’intégration là où elle est pertinente et orientée vers les objectifs pour tous les participants. L’inclusion implique également la volonté des personnes avec handicap de réaliser quelque chose en commun et pas seulement de faire valoir leurs propres revendications.»

Markus Pfisterer, membre du Comité et sport en fauteuil roulant
«
Pour moi, en tant que membre du Comité, l’inclusion a beaucoup à voir avec l’éducation selon le principe: «Chaque être humain doit être valorisé par la société en tant qu’individu et doit avoir la possibilité d’échanger des idées avec d’autres personnes à tous les niveaux possibles, sans restriction et en fonction de ses besoins. 
Dans le monde du travail, cela a selon moi beaucoup à voir avec l’égalité des chances. D’une part au niveau de la recherche d’emploi, d’autre part dans l’exercice de son métier. 
En tant que sportif, l’inclusion est la possibilité d’exercer ma passion en compagnie d’autres sportifs. L’accent est ici mis sur l’accessibilité, des équipements sportifs adaptés et des offres ouvertes à tous, toujours dans le cadre des possibilités individuelles.»

Joachim Röthlisberger, collaborateur en situation de handicap Sport d’élite chez PluSport
«Pour moi, inclusion signifie ne pas être réduit au handicap, tout en ne faisant pas l’objet d’admiration pour la réalisation de tâches quotidiennes».

Gion Jäggi, collaborateur en fauteuil roulant électrique Marketing et collecte de fonds chez PluSport 
«L’inclusion, c’est lorsqu’une personne est jugée selon ses capacités et évaluée selon ses points forts et lorsque la faiblesse supposée est transformée en une force déployée dans l’intérêt de tous. Simultanément, la personne concernée prend conscience de sa responsabilité vis-à-vis de la société voire même de son employeur. En sport, il faut à mon avis différencier le sport de masse et le sport d’élite. Le sport de masse est pour moi inclusif si l’accent est mis sur l’expérience commune et que tout le monde est impliqué et peut en profiter. Pour ce qui est du sport d’élite, je me demande si l’inclusion est vraiment juste pour la performance et l’entraînement des athlètes. Ne vaut-il pas mieux utiliser l’intégration dans ce cas précis?» 

Christian Lohr, conseiller national et Président d’honneur en fauteuil roulant électrique, nageur
«Le sport réunit les gens. Le sport-handicap encourage l’idée d’inclusion et rend les gens encore plus égaux.»

La diversité de nos projets et le mélange des groupes cibles offrent à tous les intéressés la possibilité de choisir une offre de sport et de loisirs adaptée en fonction de leurs besoins et de leurs capacités. 

À cet effet, PluSport propose également divers supports de communication accessibles à tous: 

VoiceNet 

+41 31 390 88 88 

Voicenet

Nous proposons régulièrement des offres correspondantes pour personnes malvoyantes via ce support. Diverses publications, comme le catalogue des camps sportifs, sont disponibles en braille sur demande. Le site www.plusport.ch a été conçu de manière accessible à tous et il est régulièrement contrôlé. Il est également possible de s’inscrire par téléphone sans devoir fournir d’informations manuscrites.

Le Bureau fédéral de l'égalité pour les personnes handicapées soutient PluSport depuis de nombreuses années et à travers de nouveaux projets. C'est ainsi que des enfants et des adolescents en phase de réhabilitation peuvent, à l'issue de leur séjour à l'hôpital, pratiquer de nouveau une activité sportive, ou que les personnes en situation de limitation psychique ont la possibilité d'améliorer leur vie quotidienne en pratiquant une activité physique et sportive.

Brochures

L'égalité des personnes handicapées dans le sport, BFEH

Pari opportunità delle persone con disabilità nello sport, UFPD

Infrastructures sportives sans obstacles:

Qu'exige la pratique du sport pour les personnes avec handicap des centres sportifs ? Les réponses à ces questions figurent dans les directives «Installations sportives sans obstacles», mises au point par Procap Construction en collaboration avec le CI Sport & Handicap, et disponibles chez SIA. Elaborées avec le soutien du Bureau fédéral de l'égalité pour les personnes handicapées (BFEH) et de l'Office fédéral du sport (OFSPO), elles s'adressent en priorité aux spécialistes de la construction et aux gérants d'infrastructures sportives, afin de les sensibiliser à la question de l'accessibilité des installations sportives. Pour plus d'informations, consultez notre dépliant.

Ludothèques

PluSport et la Fédération des ludothèques suisses travaillent main dans la main et utilisent leurs synergies dans le cadre des "jeux pour tous". Le projet "La Suisse joue - Ludothèque pour tous» a pour ambition de permettre aux personnes en situation de handicap de profiter sur un pied d'égalité de l'offre variée existante. Ce projet permet de soutenir les ludothèques dans leurs efforts visant à améliorer l'accès, les infrastructures et l'offre diversifiée existante en faveur des personnes en situation de handicap. De plus, l'accent est mis sur le lien social qui se tisse lorsque des personnes avec et sans handicap jouent ensemble. C'est la raison pour laquelle PluSport collabore également avec les ludothèques dans le domaine des camps sportifs, des clubs sportifs et de la formation. L'envie de jouer ensemble jette des bases importantes et complète à la perfection l'activité physique et sportive.

En savoir plus

 

PluSport est membre de Suisse tourisme - sans barrières

Site internet

«L'école bouge» pour tous

Les enfants avec un trouble ou un handicap pourront eux aussi profiter de « L’école bouge ». Swiss Olympic a étoffé le site Internet de ce programme d’activité physique, afin de faciliter l’inclusion des élèves avec un trouble ou un handicap. 

Swiss Olympic a constamment développé le programme d’activité physique « L’école bouge » depuis qu’elle l’a repris de l’Office fédéral du Sport à l’été 2017. Désormais, des milliers d’élèves profitent dans leur vie scolaire des exercices que les enseignants utilisent pendant les cours, en fonction de la situation, pour les stimuler, les calmer ou favoriser les acquisitions. Le programme « L’école bouge » de Swiss Olympic va s’étendre aux enfants avec un trouble ou un handicap. Pour ce faire, le site Internet du programme sera étoffé avec une page en arrière-plan sur le thème de l’inclusion. « Qu’est-ce que l’inclusion ? Pour les enseignants, qu’est-ce que cela signifie d’inclure les enfants avec un trouble ou un handicap dans les pauses d’activité physique ? Quelles sont les chances que l’inclusion peut offrir aux autres élèves ? Voilà le genre de questions que nous nous sommes posées en élaborant la page « Inclusion » en arrière-plan », explique Rafael Meier, le responsable du programme « L’école bouge ». De plus, tous les exercices déjà disponibles seront complétés avec des propositions concrètes pour les adapter et faciliter ainsi l’intégration des enfants avec un trouble ou un handicap dans la pause d’activité physique.

Collaboration avec PluSport
Les recommandations permettant d’adapter les exercices aux enfants avec un trouble ou un handicap sont subdivisées en cinq grands groupes de handicap. Parallèlement, le site Internet renvoie à chaque fois à des possibilités d’adaptation d’ordre général que les enseignants peuvent utiliser. « Nous avons élaboré les recommandations et les adaptations avec des spécialistes et avec PluSport», souligne Rafael Meier. Le responsable de ce programme part du principe qu’avec les différentes aides fournies sur le site, les enseignants vont aussi développer peu à peu leur propre compétence à adapter les autres exercices d’activité physique pour les enfants avec un trouble ou un handicap.

L'école bouge

Jugend+Sport est le plus important programme de promotion du sport de la Confédération.

J+S propose des cours et des camps dans près de 70 sports et disciplines. Près de 70'000 cours ou camps ont lieu chaque année, regroupant environ 930'000 participans, dont 575'000 enfants et adolescents.

J+S offre notamment, en collaboration avec PluSport, un module de formation interdisciplinaire intitulé "Principes du sport et du handicap". En suivant certaines offres de formation chez PluSport, les moniteurs de J+S acquièrent le complément "Sport et handicap".

Plus d'informations par J+S sur le complément "Sport et handicap"

Camps sportifs PluSport

Bon nombre de nos camps sportifs sont également ouverts aux personnes qui ne sont pas handicapées, comme le rafroball, les sports de neige, le polysport, les sports de combat, l'équitation, le football, les sports aquatiques, etc.

Trouve ton camp sportif

Mitenand-Fürenand

Le camp «mitenand - fürenand» est un camp intégratif qui permet aux adolescents avec et sans handicap de se rencontrer. La vie en communauté, le sport et les loisirs pendant toute une semaine de camp permettent aux jeunes d'apprendre à se connaître, d'éliminer les préjugés et de se faire de nouveaux amis.

Blindspot

Blindspot et PluSport, une collaboration de longue date dans le domaine de l'intégration et de l'inclusion. PluSport organise régulièrement des camps conjointement avec Blindspot, avec qui elle coopère dans le cadre de la formation sur le thème de l'intégration et de l'inclusion.

Cooltour est un camp d'été doté d'un programme de vacances varié pour les enfants et les adolescents avec et sans handicap, entre 10 et 19 ans.

Camp d'hiver pour les jeunes

Pratiquer une activité en plein air, apprendre de nouvelles figures freestyle, profiter d'une ambiance sympathique et décontractée et d'une équipe spécialisée, et se faire de nouveaux amis - et tout cela, au cœur du majestueux paysage montagneux de Saas-Fe. En somme, des vacances parfaites!

Camp d'hiver pour les enfants

Tu as une vraie passion pour la neige? Alors, viens nous rejoindre dans notre camp d'hiver pour enfants de 10 à 14 ans, avec et sans handicap. Ensemble, nous passerons de supers vacances d'hiver dans les montagnes du Valais, apprendrons de nouvelles techniques de ski snowboard, tisserons de nouvelles amitiés et découvrirons les joies de la vie en communauté.