Paralympics Tokio

United by Emotion

Le coup d’envoi des Jeux Paralympiques sera donné le 24 août 2021. Au total, une vingtaine d’athlètes, dont 13 femmes et 7 hommes, tenteront de décrocher une médaille dans la capitale nipponne pour la Suisse. Parmi eux, six athlètes de PluSport.

Nos athlètes à Tokyo

Equestrian

Nicole Geiger avec Amigo

Domicile 4314 Zeinigen (AG)
Date de naissance 16.02.1963
Catégorie de compétition V
Disciplines Individual Test, Individual Freestyle
Handicap Tétraplégie incomplète
Site Internet www.nicolegeiger.ch

Horaires des compétitions Paralympics

 

Natation

Leo McCrea

Domicile Poole - GB
Date de naissance 09.11.2003
Catégorie de compétition S6, SB5, SM6
Disciplines 50m crawl, 100m crawl, 400m crawl, 50m papillon, 100m brasse, 100m dos, 200m 4 nages
Handicap Achondroplasie (type de nanisme)

Horaires des compétitions Paralympics

 

Nora Meister

Domicile Lenzburg AG
Date de Naissance 06.01.2003
Catégorie de compétition S6, SB6, SM6
Disciplines 100 m Libre, 400 m Libre, 100 m Dos
Handicap Arthrogryposis multiplex congenita (AMC)

Horaires des compétitions Paralympics

 

Athlétisme

Sofia Gonzalez

Domiciel Jongny VD
Date de naissance 27.03.2001
Catégorie de compétition T63
Disciplines 100 m, saut en longueur
Handicap Amputation au-dessus du genou droite
Site Internet www.sofia-g.ch

Horaires des compétitions Paralympics

 

 

Philipp Handler

Domicile 8005 Zürich
Date de naissance 18.10.1991
Catégorie de compétition T13
Disciplines 100 m
Handicap Achromatopsie
Site Internet www.philipphandler.ch

Horaires des compétitions Paralympics

 

Elena Kratter

Domicile 8857 Vorderthal SZ
Date de naissance 05.07.1996
Catégorie de compétition T63
Disciplines 100 m, saut en longueur
Handicap Jambe inférieure droite amputée

Horaires des compétitions Paralympics

 

«C’est juste méga cool. J’ai désormais un grand sac de voyage à la maison, qui me rappelle constamment que je serai bientôt dans un endroit complètement différent», a déclaré Philipp Handler, athlète de PluSport, présent à Luterbach (SO) avec toute la délégation paralympique suisse pour la journée officielle de remise des vêtements. Un moment forcément spécial pour tout le monde. «C'est un peu comme Noël», a quant à elle rigolé la nageuse Nora Meister. La collection exclusive de On Running pour les Jeux paralympiques a été présentée et distribuée aux athlètes au grand centre de distribution d'Ochsner Sport. L'ambiance était à la hauteur, avec des rires, de grandes discussions et un emploi du temps bien rempli, entre la remise des affaires et les informations d'Antidoping Suisse, entre les interviews de l’équipe SSR et les discussions entre coéquipiers. La tension et la joie de partir bientôt pour le grand événement étaient clairement palpables.

Un athlète expérimenté comme Heinz Frei, qui participe à ses onzièmes Jeux paralympiques, sait exactement à quoi s'attendre: «Ce qui rend ce jour de remise des vêtements si spécial, c'est que c'est le seul jour où je peux vraiment rencontrer tout le monde», a expliqué le cycliste handisport, qui fait allusion aux différents jours d'arrivée et à l’éloignement des cyclistes par rapport au village paralympique. Tout le monde profite donc de ce moment unique. «Je regarde beaucoup les Jeux olympiques à la télévision», a déclaré Sandra Graf, cycliste handisport, «et lorsque l’on reçoit à son tour les vêtements officiels, il est clair qu'il est temps de partir.»

La matinée a justement tourné autour de la thématique du quand et comment. Le déroulement a alors été moins spontané et l’accent mis sur des informations précises et complètes. Les Jeux paralympiques exigent beaucoup d’organisation et de coordination. Ce qui est bien sûr encore accentué en période de Covid-19. Le médecin de l'équipe Phil Jungen, par exemple, a profité d’avoir l’attention de toute la délégation pour souligner une fois de plus combien il est important de prendre ses responsabilités personnelles dans l’évaluation de sa santé personnelle et dans les relations avec les autres, surtout dans ces circonstances. Il a également été question des restrictions imposées aux athlètes quant aux publications sur les réseaux sociaux, et de la gestion des situations complexes et spontanées qui peuvent se produire aujourd'hui de manière encore plus imprévisible.

Mais la matinée a aussi principalement été placée sous le signe de la grande joie de bientôt vivre un grand moment de sport. Chacun en était conscient. «Il faut tout de suite s’assurer d’entrer dans une spirale positive dès le départ», a déclaré le chef de mission Roger Getzmann. Il va de soi que les références sur les merveilleux moments actuels de l’équipe olympique suisse à Tokyo ont été nombreuses. «Si vous l’abordez de manière positive, tout est possible», a déclaré René Will, président du Comité paralympique suisse et directeur de PluSport. Ce dernier a offert à Roger Getzmann un chat japonais porte-bonheur pour toute l’équipe. Ses couleurs? Rouge, noir et blanc. Difficile de faire mieux.