Swiss Paralympic Team 2018
Retour

Emotions et passion

Douze jours après la fin des Jeux Olympiques, les XIIe Jeux Paralympiques d'hiver ont été inaugurés à PyeongChang sous le slogan «Passion. Connectée.»

Felix Wagner (Russikon), skip de l’équipe de curling en fauteuil roulant et porte-drapeau de la délégation suisse, n’oubliera jamais ce moment où il est entré dans le stade pour représenter la 18e nation. «C’est un sentiment indescriptible de pouvoir brandir le drapeau suisse dans cette ambiance. J’avais imaginé la situation au préalable, mais le moment venu la nervosité et les émotions sont bien plus fortes. Je suis content d’avoir pu vivre cette expérience.» Felix Wagner a véhiculé la passion des Jeux d’hiver à tous les niveaux.

Mais comme tout sportif, «Felix le chanceux» pense aussi à la compétition, et donc au match contre le Canada. «Je vais encore passer en revue cette cérémonie d’ouverture dans ma tête quand je serai au lit ce soir, puis dès demain je serai concentré sur le premier match.» Les curleurs essaieront de poser la première pierre de leur qualification en demi-finale en remportant une première victoire. Pour le premier match, l’entraîneur national Stephan Pfister a choisi Felix Wagner, Claudia Hüttenmoser, Marcel Bodenmann et Beatrix Blauel. Hans Burgener fait office de remplaçant pour le moment. Avec un Round Robin de onze matches, il serait préférable de commencer par une victoire. Toutefois, tant une victoire qu’une défaite ne préjugeront aucunement l’issue du tournoi paralympique pour l’équipe suisse.

Les descendeurs sont de la partie

A l’exception de l’expérimenté Christoph Kunz, tous les skieurs ont participé à la cérémonie. Ils ont tous parlé de leurs émotions, de la passion, du sentiment « maintenant c’est parti ! », de la pression croissante et des « papillons dans le ventre ». Sans oublier l’honneur de pouvoir représenter la Suisse.

Pourtant, eux aussi pensent déjà au premier jour de compétition. Après l’annulation des entraînements, le sextuor de skieurs est notamment préoccupé par la hausse des températures. «La piste sera assez molle. Ce ne sont pas forcément les conditions que je préfère», a déclaré Robin Cuche. D’après les athlètes des autres nations, ce ne sont pas les passages pentus et effrayants comme sur d’autres pistes qui poseront problème, mais plutôt la réalisation de virages propres.

Les plus grands Jeux Paralympiques
D’après les derniers chiffres de l’IPC 48 nations et 567 athlètes – PyeongChang accueille les plus grands Jeux Paralympiques d’hiver de tous les temps. Des athlètes de Russie ont également été autorisés à participer sous drapeau neutre. Contrairement aux Jeux Olympiques, la Corée du Sud et la Corée du Nord – pour sa première participation aux Jeux d’hiver – n’ont pas défilé ensemble pendant la cérémonie d’ouverture. La passion ne connecte pas tout le monde…