Übergabe der Schweizer Flagge mit allen Unterschriften der Athleten an Viola Amherd
Retour

Enregistrement pour Tokio 2020

Dans l’institut Guido A. Zäch à Nottwil, les athlètes, les entraîneurs ainsi que les officiels se sont préparés, en partie en collaboration avec Swiss Olympic, à l’aventure des Jeux Paralympiques 2020 à Tokio.

Tout d'abord : les places étaient limitées. Les sportifs qui n'ont pas pu être présents n'ont pas à enterrer le rêve d'une sélection dix mois avant les Jeux. Les performances et les résultats obtenus dans toutes les disciplines détermineront qui représentera la Suisse dans la capitale japonaise du 25 août (cérémonie d'ouverture) au 6 septembre (cérémonie de clôture).

Le Chef de Mission Roger Getzmann et l’équipe d’encadrement ont donné aux participants des nouvelles venant des différents domaines. Ils ont reçu des informations sur les voyages, la logistique, l'hébergement et les lieux de compétition. Mais des sujets tels que la chaleur et l'humidité attendues, les médias et la publicité avec le symbolisme paralympique étaient également à l'ordre du jour.

Au cours des prochains mois, les différents critères de sélection devront également être abordés. Certains athlètes d’élite assureront à la Suisse une place de quota non nominative tandis que d’autres s’attendent à passer ces prochains mois des nuits blanches dans leur préparation à la sélection. A Tokio, il y a 540 décisions de médailles à prendre, et 4400 athlètes se battront pour eux.

Formation avec Swiss Olympic

Initialement, les athlètes paralympiques et olympiques ont été conviés dans l’auditorium par le photojournaliste et auteur Patrick Rohr (ancien présentateur de télévision) pour discuter du pays d’accueil. On se serait cru à Kloten, lorsque les participants curieux et munis d’une carte d’embarquement étaient appelés sur le vol LX 160 à destination de Tokio.

Des mots d'encouragement de la ministre des sports

La conseillère fédérale Viola Amherd, qui était également présente, a été très impressionnée par les performances des athlètes suisses du Para sport lors de l'entretien. Dans son discours du soir, elle a souhaité aux équipes paralympiques et olympiques suisses plein succès dans leur mission et les a encouragées à tout faire pour se rendre à Tokio.

La rencontre paralympique a été clôturée vendredi matin par une performance de Rasmus Ankersen, ancien professionnel du football, auteur, consultant en gestion et directeur du football, suite à une soirée animée par Paddy Kälin (SRF Sport). Il a parlé de la culture du talent et de l'excellence.

La réunion paralympique a montré que les travaux préparatoires pour Tokio 2020 sont en cours et que l'enregistrement est terminé.